Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

IFEJ. : Quels conseils donneriez-vous aux étudiants en droit intéressés au métier de JURISTE FISCALISTE ?

Alpha Oumar KOULIBALY : Avant de parler du diplôme, je pense que pour être un bon juriste fiscaliste, il faut du dévouement et de la détermination. Vous savez, beaucoup de personnes pensent que la fiscalité est inaccessible mais en réalité ce n’est pas le cas. Tout dépend de ton engagement personnel comme tout métier d’ailleurs. 


En ce qui concerne le parcours académique, il est indispensable de faire des études de droit et de se spécialiser prioritairement en Droit des affaires si l’on veut espérer être un jour, juriste fiscaliste. En réalité le métier peut être exercé par un avocat ou un simple juriste ayant des connaissances dans ce domaine.

Mais pour multiplier davantage ses chances, il est fortement conseillé de chercher à décrocher un Master en Droit des affaires et d’orienter ses ambitions professionnelles pour un début, vers l’apprentissage dans un cabinet de conseil juridique et fiscal, car en Guinée, la fiscalité même théorique s’apprend surtout en Cabinet.

IFEJ : Nous vous remercions M. KOULIBALY

Alpha Oumar KOULIBALY : Merci à vous également.

Translate »